Les lavoirs
Les Minots
Demolle
La Barbine
La commune de Luzillat possède de nombreux lavoirs dont les dates de construction s’échelonnent de 1880 à 1926.
 
Haut lieu de sociabilité féminine, le lavoir est souvent implanté au centre du hameau comme à Villard ou à Demolle ou au principal carrefour comme aux Maréchaux.

Cependant, les conditions d’acheminement de l’eau ne le permettent pas toujours et certains lavoirs alimentés par gravité doivent être aménagés en contrebas d’une dénivellation, comme à Montgacon, ou adossés à un mur de soutènement comme aux Minots. 

Recouverts très souvent d’une charpente en bois et d’un toit de tuiles, les bassins sont construits indifféremment en pierre de taille, andésite de Volvic le plus souvent, en blocage de moellons et de briques ou en béton.

Aux Maréchaux, l’enduit au ciment a subi une réfection mais le chapiteau qui couronne la pile de la fontaine et porte la date de 1898 témoigne du matériau d’origine.

La margelle du lavoir a bénéficié ici d’une réalisation particulièrement soignée, puisque les angles inférieurs du carreau à laver s’agrémentent de six porte-savons carrés, modelés dans le mortier au ciment.
Demolle
Les Garmins
Les Maréchaux
Montgacon
Vendègre
Villard
Le lavoir des Minots datant de 1880, est fabriqué en brique : Léonard Dechamp, tuilier aux Mineaux (Minots), a créé une tuilerie vers 1850. Son fils, Pierre, marié à Marie Giraud, lui a succédé jusqu’à la fermeture de l’entreprise, vers 1900.
Le lavoir de la Barbine fut construit entre 1900 et 1905.
Les trois lavoirs de Vendègre datent de 1875, 1900 et 1920.
Les Coutants
Vialle